Délireland, jeux de mots, humour, calembours, délire et vidéos


Aller au contenu

Un autre monde.
Découvre l'univers humoristique de Crazyhair, délires, calembours, jeux de mots et vannes à gogo.

De curieux animaux ont été découverts dans la forêt de Délireland, les spécialistes penchent pour une sorte de Gremlin (photo de gauche) vu son appétit mais rien n'est sur, l'étude de l'animal est en cours comme celui de la photo de droite (animal que notre reporter n'a pu apercevoir en entier).

Avis

Le journal des vannes délirantes

Manifestation de Vampires

Des vampires prévoient de manifester avec un lampadaire à la main, on ne sait pas où, ni quand...

Leur slogan : "A bas jour".

Historique

Pourquoi Napoléon était t'il bien logé ?
Parce qu'il avait un bon appart.

Noé

Tu sais que Noé est né à Paris.
Ah bon, à Paris ?
Ben oui, il est de là Noé !

Sur la plage...

Sandrine et Sylvie sont allongées sur la plage,
Sylvie : Franchement, il n'y a pas de beaux mecs sur cette plage !
Sandrine : Ta raison et en plus j'ai drôlement mal au dos, il n'y a que des gars laids !

Attentats

Mais où sont les auteurs des attentats à la tarte à la crème ?
A l'hôtel.
Ca alors et ils sont dans quel hôtel ?
Ils se terrent au Ritz

Ne pas déranger
Chauve souris

Info dernière minute

Drame affreux, lors du dernier défilé Délireland, un joueur de tambour venu de loin a brûlé, le musicien avait placé un jerrican d'essence à l'intérieur de son tambour de crainte qu'on ne lui vole pendant le défilé (crise pétrolière oblige), chacun protège son or noir car les vols d'essence sont de plus en plus régulier et c'est en voulant allumer une cigarette que le drame s'est produit !

Ses connaissances témoignent :

  • C'est con il avait dit qu'il allait arrêter de fumer.
  • Il avait dit aussi qu'il allait racheter un diesel.
  • Franchement c'est pas super !
  • Ca sort de l'ordinaire en tout cas !
  • Manque de peau !

Jouez aux Joutes verbales !

Au port de Délireland conversation délirante...
Dans un port maritime, un ouvrier s'acharne à décoller un gastéropode fixé à la coque d'un navire. un autochtone arrive et lui dit "laisse cargo" tranquille ! Elle est "salée" celle là répond le manoeuvre. Le local le regarde d'un air "vague" et lui rétorque : Merci mais la votre est un peu "bateau", je trouve. C'est "tri marrant" rétorque l'ouvrier pressé de mettre les "voiles", mais en voyant son interlocuteur se diriger vers son embarcation il ne peut s'empêcher d'en rajouter eh, vous rentrez à la rame, c'est "pas gai". Le pêcheur réplique aussitôt : on ne sait jamais dans quoi on "s'embarque" !


Revenir au contenu | Revenir au menu